La boréalie ceinture les régions de l'hémisphère nord où la température moyenne du mois le plus froid est inférieure à -3 degrés Celsius. Au Québec, là où disparaissent nos érablières, prend naissance la forêt boréale qui s’étend jusqu’à la toundra. Les grandes forêts de conifères de la région du Lac-Saint-Jean sont de dignes représentantes de ce territoire immense.

 

On retrouve, dans ces vastes étendues, les habitats d'espèces vedettes comme l'orignal*, l'ours noir et le castor. Les perturbations naturelles comme les incendies de forêt et les épidémies d'insectes façonnent, à travers le temps, les écosystèmes de la boréalie. Il en résultera une plus grande biodiversité.

 

L'histoire naturelle du Lac-Saint-Jean vous sera dévoilée par votre guide-interprète. Ses connaissances et sa passion vous permettront de mieux comprendre l’évolution des paysages de la région. En plus de la forêt, vous survolerez, bleuetières**, tourbières, dunes, fermes agricoles, grandes rivières et, bien sûr, le lac Saint-Jean. Lac qui a fait sa réputation à une époque où l’on croyait que la population du fameux saumon d’eau douce, la « ouananiche », était inépuisable.

 

* Aussi connu sous le nom d’élan d’Amérique.

** Québécisme désignant des champs de bleuets.