Dès l’arrivée des premiers coureurs des bois, et avant eux les autochtones, les forêts du Lac-Saint-Jean ont toujours été indissociables de la vie des communautés. Les villages naissaient avec l’établissement d’un moulin à scie. Autour de lui s’érigeaient une à une les maisons et autres bâtiments nécessaires à la venue de nouveaux arrivants. Les obstacles étaient nombreux. Certains quittaient, d’autres, bien déterminés à rester, s’engageaient souvent comme bucheron et draveur*.

 

Vint l’industrialisation et, avec elle, l’idée d’ériger un barrage électrique. L'homme d'affaires James B. Duke et les industriels forestiers Benjamin A. Scott et William Price unirent leurs forces pour réaliser ce projet jugé gigantesque à l’époque. Vous apprendrez pourquoi la construction de ce barrage a donné lieu à ce que l’on appela, en 1926, « la tragédie du lac Saint-Jean». Et que dire du courage et de la détermination d’Onésime Tremblay!

 

Aujourd’hui, la foresterie s’est radicalement transformée. Votre guide-interprète, ingénieur forestier, vous expliquera les nombreux bouleversements qu’a subi cette industrie au cours des dernières décennies, ainsi que les nombreux défis qui l’attendent.

 

* Québécisme désignant un ouvrier qui dispose et conduit le bois flotté.